CPA Lanaudière-Laurentides

Votre partenaire pour une main d'oeuvre qualifiée et reconnue

Cheminement professionnel du candidat

Inscription du candidat au CPA Lanaudière-Laurentides

Dès son entrée dans l’industrie, le candidat doit s’enregistrer au CPA Lanaudière-Laurentides comme apprenti. Selon l’article 1.01 1° du Décret, un apprenti est un salarié qui apprend un des métiers pour lesquels le comité paritaire délivre un certificat de qualification. Le CPA Lanaudière-Laurentides établit alors la compilation de ses différents stages d’apprentissage et évalue son expérience. Cette étape est indispensable puisque l’employeur ne peut embaucher un candidat qui ne s’est pas conformé à cette disposition.

Crédits d’apprentissage

L’élève qui obtient un diplôme d’études professionnelles (D.E.P.) en mécanique automobile ou en mécanique de véhicule routier lourd reçoit un crédit d’apprentissage de 1 700 heures à son dossier de qualification lorsqu’il fait parvenir sa demande au CPA Lanaudière-Laurentides. Ce crédit est de 1 500 heures pour le candidat qui obtient un diplôme d’études professionnelles (D.E.P.) en carrosserie.

Ces heures sont prises en considération pour le calcul des heures nécessaires pour l’obtention d’une carte de compétence ou pour l’admission du candidat à l’examen de qualification professionnelle.

Crédits d’heures

Le candidat ayant acquis de l’expérience dans un établissement non assujetti ou à l’extérieur de la juridiction du CPA Lanaudière-Laurentides devra fournir la preuve de cette expérience en présentant une déclaration de son employeur. Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, le candidat peut se référer au formulaire d’application à un examen de qualification.

Après que le Conseil d’administration ait évalué sa demande, sur recommandation du bureau d’examinateurs, le candidat pourra se voir accorder un crédit d’heures. S’il fournit la preuve qu’il a moins de 2 000 heures d’expérience dans son métier, le CPA Lanaudière-Laurentides lui émettra une carte de compétence d’apprenti 1er échelon. S’il a entre 2 000 heures et 4 000 heures d’expérience, le CPA Lanaudière-Laurentides lui émettra une carte de compétence d’apprenti 2e échelon. Finalement, s’il a entre 4 000 heures et 6 000 heures d’expérience, le CPA Lanaudière-Laurentides lui émettra une carte de compétence d’apprenti 3e échelon.

Le candidat ne détenant aucune carte de compétence et qui fournit la preuve qu’il a plus de 6 000 heures d’expérience dans son métier, son dossier sera présenté au Conseil d’administration et après avoir évalué sa demande, le cas échéant, il aura le droit de se présenter à l’examen de qualification professionnelle. Lorsque le candidat aura passé l’examen, il recevra une carte d’apprenti 3e échelon ou une carte de compagnon de classe A, B ou C selon les résultats qu’il aura obtenus.

Obtention d’une première carte de compétence comme apprenti

Qu’il détienne un diplôme d’études professionnelles (D.E.P.) en mécanique automobile, en mécanique de véhicule routier lourd ou en carrosserie ou qu’il pratique l’un de ces métiers sans avoir aucune formation professionnelle dans ces domaines, la démarche pour l’obtention d’une carte de compétence est une étape importante dans le cheminement professionnel du candidat. En effet, la carte de compétence permet de mesurer les compétences et les connaissances nécessaires à l’accomplissement d’un travail de qualité. En plus d’officialiser la compétence du candidat, la carte de compétence lui permet d’être rémunéré selon ses années d’expérience.

Le CPA Lanaudière-Laurentides émet plusieurs cartes de compétence pour différents métiers de l’automobile : mécanicien de véhicule automobile, mécanicien de véhicule routier lourd ou ensemble de véhicules routiers lourds, peintre, débosseleur, aligneur de roues et commis aux pièces.

Le candidat désirant obtenir de plus amples renseignements à ce sujet peut consulter le document Liste des métiers assujettis.

Période d’apprentissage

La période d’apprentissage est indispensable dans le processus de cheminement professionnel du candidat. Comme dans tout autre métier, l’élève qui vient d’obtenir son diplôme d’études professionnelles (D.E.P.) en mécanique automobile, en mécanique de véhicule routier lourd ou en carrosserie se doit de peaufiner ses apprentissages dans un milieu de travail en étant en contact avec des gens qualifiés, c’est-à-dire des compagnons. Dans le même ordre d’idées, l’apprenti n’ayant aucune formation professionnelle dans l’un de ces domaines a aussi besoin de travailler en collaboration avec un compagnon expérimenté afin de pouvoir apprendre les rudiments du métier. Selon l’article 1.01 5° du Décret, un compagnon est un salarié dont les fonctions sont essentiellement reliées à l’entretien, aux essais, aux vérifications, aux réparations, aux modifications ou à d’autres travaux du même genre, qui sont nécessaires ou utiles au bon fonctionnement d’un véhicule et qui a été qualifié par le CPA Lanaudière-Laurentides.

Pendant la période d’apprentissage, l’apprenti sera encadré par un compagnon qualifié qui lui transmettra ses connaissances et son savoir-faire et l’aidera à acquérir les habiletés propres au métier. Il lui montrera comment développer de bonnes habitudes de travail et le redirigera sur la bonne voie, le cas échéant.

Bien qu’au préalable la période d’apprentissage de l’apprenti puisse refléter une baisse de productivité de la part des salariés et puisse sembler coûteuse en temps et en argent (temps que le compagnon doit consacrer pour assurer l’intégration de l’apprenti, pour le conseiller et pour le guider dans son travail, frais relatifs aux cours d’appoint que l’apprenti devra suivre au besoin, etc.), elle offre à plus long terme des avantages. En effet, en plus de développer ses compétences et de vérifier où il en est dans son cheminement professionnel, la période d’apprentissage permet à l’apprenti d’identifier ses forces et de trouver des solutions pour remédier à ses points les plus faibles. De plus, en désignant un ou plusieurs de ses compagnons responsables du cheminement de l’apprenti, l’employeur démontre la confiance qu’il a en eux. En effet, pour pouvoir accompagner un apprenti dans un tel cheminement, le compagnon se doit d’être expérimenté, compétent et avoir de la facilité à transmettre ses connaissances. Par conséquent, il est valorisant de se faire confier une telle tâche! Finalement, à plus long terme, l’employeur aura la chance de travailler avec une équipe encore plus productive et encore plus compétente qui offrira des services de qualité et tout cela dans le but de satisfaire et de fidéliser sa clientèle.

Obtention d’une carte de compétence de 2e échelon ou de 3e échelon comme apprenti

Le candidat qui veut obtenir une carte de compétence comme apprenti d’un échelon supérieur, doit avoir accumulé 2 000 heures de travail pour enregistrer sa demande pour recevoir la carte de compétence 2e échelon et 4 000 heures pour recevoir la carte de compétence 3e échelon. Pour chaque tranche accumulée, le candidat devra remplir le formulaire  « Demande de changement de carte de compétence. ». Depuis quelques années, le CPA Lanaudière-Laurentides, émet automatiquement les cartes d’échelon supérieur suite à la validation des rapports mensuels.

Programme de reconnaissance des acquis

L’apprenti 3e échelon n’obtenant pas la note de passage requise à l’examen de mécanique automobile, de mécanique de véhicule routier lourd ou ensemble de véhicules routiers lourds, de débosselage et de peinture, mais ayant tout de même réussi un ou plusieurs modules, pourra s’inscrire au Programme de reconnaissance des acquis qui lui est tout à fait exclusif. Ce programme est offert par le CPA Lanaudière-Laurentides afin d’encourager cet apprenti à se présenter de nouveau à l’examen après la date du droit de reprise auquel il est admissible. Ce dernier se concentrera uniquement sur l’acquisition de compétences concernant le ou les modules qu’il a échoué(s) lors de son dernier examen, et ce, dans le but d’obtenir au maximum une carte de compagnon classe C. L’apprenti 3e échelon désirant obtenir une carte de compagnon classe B ou A devra obligatoirement reprendre l’examen dans sa totalité et avoir normalement travaillé douze mois avant de se présenter à l’examen.

Si l’apprenti 3e échelon est admissible au programme de reconnaissance des acquis, le CPA Lanaudière-Laurentides l’informera en lui faisant parvenir une lettre. Ce dernier obtiendra alors le résultat qu’il aura obtenu à l’examen et recevra le formulaire d’inscription au programme qu’il devra remplir et retourner avant que le délai d’un an (de la date du dernier examen) soit expiré. Passé cette échéance, il devra reprendre l’examen dans sa totalité.

Sceau rouge

« 11.03. Le titulaire d’un certificat de qualification ou d’une autre forme de reconnaissance professionnelle délivré au Canada pour un métier mentionné aux paragraphes 3° et 5° de l’article 1.01, y compris le titulaire d’une mention  » Sceau rouge  » délivrée conformément au Programme des normes interprovinciales Sceau rouge, est exempté de tout examen de qualification exigé par le comité paritaire.
D.591-2010, a.9

Est pareillement exemptée, la personne qui est titulaire de l’un des titres de formation visés à l’annexe II, délivrés par le ministère de l’Éducation nationale de France, et qui fournit les pièces justificatives démontrant qu’elle a exercé le métier pour la durée prescrite à l’annexe.
D.986-2011, a.7

Sur paiement des droits exigibles pour la délivrance d’un certificat de qualification, le comité paritaire délivre au titulaire visé aux premier et deuxième alinéas le certificat correspondant de qualification classe C ou, selon le cas, celui de commis aux pièces 3° classe.
D. 771-2009, a. 9; D. 986-2011, a.7 »

Consulter l’Article 11.03 du Décret

ARM

Annexe 11 (a. 11.03)

TITRES DE FORMATION DÉLIVRÉS PAR LE MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE DE FRANCE ET EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE PERTINENTE DONNANT DROIT À UN CERTIFICAT DE QUALIFICATION DÉLIVRÉ PAR LE COMITÉ PARITAIRE

Titres de formation* Nombre d’heures d’exercice du métier Certificats de qualification **
Baccalauréat professionnel Maintenance de véhicules automobiles, option voitures particulières Une année d’exercice du métier de mécanicien-réparateur d’automobiles/technicien confirmé en mécanique automobile, mais pas moins de 2 000 heures, après l’obtention de ce diplôme Compagnon mécanicien, classe C
Baccalauréat professionnel Maintenance de véhicules automobiles, option véhicules industriels Une année d’exercice du métier de mécanicien-réparateur de véhicules industriels/technicien confirmé en mécanique de véhicules industriels, mais pas moins de 2 000 heures, après l’obtention de ce diplôme Compagnon mécanicien de véhicules routiers lourds, classe C
Baccalauréat professionnel Réparation des carrosseries Une année d’exercice du métier de carrossier/tôlier confirmé, mais pas moins de 2 000 heures, après l’obtention de ce diplôme Compagnon débosseleur, classe C
Certificat d’aptitude professionnelle Peinture en carrosserie Trois années d’exercice du métier de peintre en carrosserie/peintre confirmé en carrosserie, mais pas moins de 6 000 heures, après l’obtention de ce diplôme Compagnon peintre, classe C

*Délivrés par le ministère de l’éducation nationale de France
**Délivrés par le comité partiaire

D. 986-2011, a.8

Consulter l’Annexe 11 du Décret

Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, le candidat est invité à communiquer avec le Service de la qualification au (450) 759-0433 ou sans frais au 1-800-461-0041.